Sur le terrain
CR d'expériences d'éduc pop

Je ne veux plus rentrer chez moi... PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 16 Mai 2011 10:00

je ne veux plusVoici quelques-une des centaines de "Je ne veux plus" rédigés par ceux que nous avons rencontrés depuis presque 2 ans maintenant.

Contestation sociale et économique

Je ne veux plus, ou je ne veux pas :

- Voir des gens pauvres et sans travaille… !!! merci

- frauder le métro alors qu’il devrait être gratuit… Je suis bien d’accord !! Moi aussi j’suis d’accord T’as bien raison mon poto !!

- que les banques comme GOLDMAN SACHS provisionnent 20 milliards d’euros pour leurs bonus à venir après tout ce que les citoyens leur ont donné. Rentrer dans mon taudis alors qu’il y a 15000 m2 habitables à l’hôtel de ville ! Un mal logé

- Ressentir certaines différences entre les français,alors que nous sommes censés être tous égaux. Que mon loyer augmente tous les ans alors qu’il se dégrade de + en + au fur et à mesure que les années passent.

Mise à jour le Vendredi, 24 Juin 2011 06:33
 
Autobiographie Politique d’Anthony B. PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 16 Mai 2011 08:58

tonio(mardi 15 avril 2008)

Actuellement au Pavé...

Antony était, militant animateur au Claj de Brest, ancien Lézards Politiques (avec Jérôme Guillet), investi dans la recherche-action "Réinventer l’international / Education au politique" en Bretagne 

L’enfance

"Je suis de Touraine. Je viens d’un milieu très populaire, ma mère a 15 frères et sœurs, mon père en a sept, d’un milieu très rural, et sur ces 2 fratries, mes parents sont des quelque uns qui sont "montés à la ville". Ma mère étant enceinte (de moi) à 17 ans, mon père est devenu militaire, pour avoir des garanties de salaire. Ma mère est devenue quelques années plus tard femme de ménage, fonctionnaire, au domicile de fonction du général de la caserne où travaillait mon père. Puis mon père s’est retrouvé dans une charrette de licenciement de l’armée et est devenu gardien d’immeuble.

Mise à jour le Vendredi, 24 Juin 2011 06:37
 
Coït interrompu PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 16 Mai 2011 08:48

tassePar Fanny Monbeig

Elle avait eu son premier orgasme en 1995 (elle était alors déjà trop vieille pour avouer le caractère inédit de la chose).
1995, dans son esprit elle appelait encore ça « la Grande Grève ». Sans nostalgie. Sans rancœur. Simplement, elle avait sa « Grande Grève » comme d’autres ont leur Révolution, leur grand amour, leur tentative de suicide : elle l’avait fait. Et parfois en ses nuits solitaires à l’hôpital, ça la réchauffait de se dire qu’elle avait vécu un peu, malgré tout. Qu’ils avaient failli gagner.

Mise à jour le Vendredi, 24 Juin 2011 06:43
 
Un périlleux exercice de démocratie directe à 300 personnes PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 26 Mars 2011 08:28

groupe_silence.jpgCe texte est issu d’une lettre écrite par une des personnes ayant vécu le processus de démocratie directe décrit ci-après. Cette lettre a ensuite été retravaillée et enrichie en groupe, de façon à refléter le mieux possible les visions différentes des événements vécus. Les commentaires de l’auteure de cette lettre originelle sont inscrits en italique pour situer son implication particulière.

Vous pouvez le consulter ici:http://refractions.plusloin.org/spip.php?article299

 




Mise à jour le Lundi, 11 Avril 2011 08:00
 


Page 2 sur 2