L’éducation populaire en France : aspects historiques PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 28 Mars 2011 08:07

mec_microL'éducation populaire en France : aspects historiques

C'est au XVIIIème siècle qu'apparaît l'idée d'éducation populaire. La déclaration de Condorcet présentée à l'Assemblée nationale en avril 1792 donne à l'éducation une finalité démocratique et jette les bases de l'Éducation populaire.

Au XIXème et XXème siècles, l'histoire de la culture et de l'éducation populaires témoigne d'une volonté d'autonomie : on veut ETRE cultivé.

Au XIXème siècle, on réalise qu'il faut des adultes conscients pour participer au développement culturel et aux conquêtes sociales de l'époque. La bourgeoisie commerçante créera, dans les premières années du XIXème siècle, des cours d'adultes dans le département de la Seine (1815 : société pour l'instruction primaire). En 1834, il existera 6 écoles qui accueilleront 1 300 étudiants en dessin et instruction générale.


Les oeuvres de la jeunesse protestante créeront les Ecoles du Dimanche, et animeront des mouvements de solidarité et de coopération.

Le conservatoire des Arts et Métiers entreprendra, en 1819, des cours pour adultes, publics et gratuits : en 1927, 112 villes présenteront des cours de géométrie et de mécanique appliquée.

L'association Polytechnique (élèves Saint Simoniens), organisera des cours d'adultes à Paris. En 1830, 1 200 ouvriers les fréquenteront dès la première année. Les mouvements de catholicisme social ne seront pas non plus inactifs : oeuvre de Paul Ozanam (1813-1853) qui fonde la Conférence de St Vincent de Paul et la Société d'encouragement Mutuel qui permirent à de nombreux responsables issus des milieux populaires de se former à la prise de responsabilités.

L'armée, elle-même, met en place de nombreuses structures éducatives notamment dans le domaine de l'alphabétisation. Les travailleurs s'organisent également : journaux populaires, enseignement mutuel, bibliothèques. Un ouvrier, Emile Aubry, est l'auteur en 1868, d'un projet de réorganisation de l'enseignement, de nombreux groupes de travail sont formés dans les bourses de travail entre étudiants, intellectuels et ouvriers. Autour de l'Affaire Dreyfus et de l'émotion qu'elle suscita, l'élite va se mobiliser : Ligue des Droits de l'Homme et Universités populaires en sortiront.

L'Université populaire est, selon la déclaration constitutive de son président M. Séailles, une : "Association intellectuelle et morale d'égaux volontaires, l'idée qui est au principe de son existence est l'idée de la société meilleure qu'elle commence. Son ambition est d'aider les hommes à s'élever jusqu'à la vie humaine, pour cela de les rendre de plus en plus capables de s'affranchir, en les libérant de la servitude intérieure qui entraîne toutes les autres". Créées le 12 mars 1898, les Universités populaires vont se développer tant en province qu'à Paris. En 1914, elles auront 633 000 auditeurs et 500 000 cours.

A la même époque, Jean Macé fonde la Ligue de l'Enseignement et de l'Education permanente à partir de son expérience des bibliothèques communales du Haut Rhin. Vers 1890, tout un réseau fonctionnera : cours publics, lecture publique, et tentera la rencontre du peuple et des intellectuels par des conférences animées avec lanterne magique.

Dans la mouvance catholique, c'est Le Sillon de Marc Sangnier qui se propose de mettre en valeur la personne humaine au service de la Cité et crée les Cercles d'Etudes fondés sur un idéal de Fraternité et de Liberté en basant sa méthode sur la rencontre, le respect, l'amitié et l'estime mutuelle, soit des lieux éducatifs où il n'y ait ni maîtres ni élevés. On y étudie les questions politiques et sociales et notamment l'association. Son ambition : "mettre en valeur la personne humaine pour la vouer au service de la cité". Il s'y attaque en entreprenant l'éducation des milieux ouvriers populaires et veut, parallèlement, une démocratisation de l'ordre social. "La démocratie, écrit-il, est la forme sociale et de gouvernement qui tend à porter au maximum la conscience et la responsabilité de chacun".

Après la guerre de 1914-18, ce sera également le projet des Compagnons de l'Université Nouvelle de tendre à la suppression des barrières en prolongeant la scolarité obligatoire. Objectif bientôt rejoint par de nombreux mouvements d'Education populaire de tous bords.

En 1936, les lois du Front Populaire vont introduire un appel important pour l'exercice des loisirs en permettant aux travailleurs de s'adonner à des activités de culture personnelle, seuls ou en groupes. C'est la naissance des Auberges de Jeunesse, des Cinés clubs, des colonies de vacances (CEMEA), du théâtre populaire etc.

En 1981, le gouvernement de Pierre Mauroy, lui-même ancien responsable national de la Fédération Léo Lagrange, fonde le ministère du Temps Libre. L'animation est entrée dans l'histoire de la culture populaire. A la suite du Sillon, les mouvements d'éducation populaire adopteront cette forme de rapports égalitaires dans l'accès au savoir, ce partage des compétences et des centres d'intérêt jusqu'à ce qu'apparaissent, la spécialisation et l'efficacité nécessitée par les mutations sociales aidant, les premiers professionnels de l'animation, d'abord enseignants détachés puis bientôt véritable corps professionnel recruté sur des critères pédagogiques et techniques spécifiques.

A l'époque de l'Education populaire succède celle de l'animation socioculturelle... une nouvelle histoire commence. Comme l'Education populaire, elle reste profondément marquée par le fait associatif dans le moule duquel elle s'est glissée, les notions d'éducation populaire et de liberté associative étant, on l'a vu, intimement liées tant l'histoire de l'Education populaire des mouvements culturels dans leur ensemble révèle l'importance que prend la dimension sociale dans les processus mis en oeuvre.

Clipped on 13-March-2011, 2 : 01 PM from http://www.redpop.fr/spip.php?article86

 Télécharger L'éducation populaire en France : aspects historiques
Nom du Fichier : L'éducation populaire en France : aspects historiques (Détails)
Vignettes :
Type : doc
Version :
Taille : 38.50 Kb
Votre Vote : 

Mise à jour le Vendredi, 15 Avril 2011 07:57