pouvoirs

agmadrid1

Sauf indication contraire, tous les liens sont en espagnol

Si le mouvement du 15M1, mobilisé contre le système politique espagnol actuel, est toujours vivace à Madrid, entre les assemblées générales de la place Sol et les nouvelles assemblées dans les quartiers, il doit faire face à des questions de fonctionnement cruciales pour assurer son avenir. Depuis l’annonce des résultats des élections régionales et municipales le 22 mai, le mouvement cherche à se décentraliser de Sol et “défendre dans toutes ces assemblées un fonctionnement transparent, à l’horizontal, (…) dont l’objectif principal sera d’éviter que surgissent des chefs qui décident pour l’ensemble de la communauté sans la prendre en compte, comme le font les politiques”2. Les premières assemblées s’étaient donc réunies sur les places des quartiers le samedi 28 mai pour la première fois.

Lire la suite...  

chef.jpgUne démonstration imparable, en dix points, que les chefs ne sauraient avoir raison puisqu'ils ont tort puisque ce sont des chefs!

Lire la suite...  

ag_68Trouvé sur http://www.magmaweb.fr/spip/spip.php?article458

Cet article est à paraître à la mi-mai 2011dans le numéro 26 de la revue Réfractions consacrée au mouvement des retraites et intitulée « La place du peuple ».

Dans le mouvement d’octobre 2010, l’intersyndicale s’en est tenue au minimum. Sur le fond, elle s’est bornée à réclamer le statu quo concernant le système de retraites. Sur la forme elle s’est bornée à exiger l’ouverture de négociations que le gouvernement lui a obstinément refusées. Cette position a été jugée insuffisante par une partie de la population, qui estime que les attaques répétées de l’oligarchie méritent une réponse plus ample. Une partie des salariés se sont interrogés sur la stratégie de l’intersyndicale (espacement des journées d’action, isolement des secteurs les plus déterminés). Certains n’y ont vu qu’un dysfonctionnement. D’autres, comme nous, un sabotage. Cela les a poussés à essayer de s’auto-organiser hors des actions proposées par les syndicats.

 

Lire la suite...  

kadafiLa méthode Assimil-vite-la-politique nous permet de publier en exclusivité quelques extraits de sa méthode éprouvée pour devenir un dirigeant politique puissant. Ceci donne des résultats efficaces pour un investissement raisonnable. Nous vous la conseillons donc.

 

Lire la suite...  
structure.jpg"[...] aspirer à créer un groupe sans structure est aussi inutile et trompeur que prétendre qu’il existe des informations "objectives", que les sciences sociales sont "dégagées des valeurs", ou qu’il existe une économie "libre". Un groupe "laisser-faire" est aussi réaliste qu’une société "laisser-faire" "

 

Lire la suite...  

miExtrait de "Micropolitiques des groupes"
Qui est (dé)possédé ? Qui est séparé ?
Il nous faudra comprendre un jour le rapport entre cette force et la relative pauvreté culturelle qui a cours dans le champ de la micropolitique. Sans doute cette pauvreté est-elle liée à la dépossession des savoirs et des techniques produite par le capitalisme. Depuis les sorcières, en passant par les paysans, puis par les artisans, le capitalisme s'en est pris à toutes les formes de communautés d'usage qui lui résistent ou qu'il ne sait pas traduire en valeur d'échange, c'est-à-dire réduire, homogénéiser et généraliser en autant de marchandises coupées de leur sphère de production et de leur sphère de désir.

Lire la suite...  

"vegetarian.jpgLe débat est un sport. Il a ses adeptes, qui sont régulièrement au premier plan, qui aiment s'y mettre en avant.[...] Mais pour de très bonnes raisons, pour la bonne cause, attention!"

Lire la suite...  

SUR ARTE RADIO

vignettes

Conflits de pouvoir, scissions, psychologisation ..., autant de mots qui nous reviennent et marquent les histoires de groupes, comme une ritournelle qui ne nous lâche pas. Mais de ces histoires, de ce qui a provoqué ces « pentes » collectives, qu'en savons-nous ? N'y a-t-il pas des savoirs à cultiver pour les conjurer et activer d'autres devenirs ?

Lire la suite...  

engrenage1  Introduction

Prenons l’exemple d’un groupe d’individus au travail.  Quand ils collaborent ensemble
pour produire un service ou un produit, leurs comportements sont organisés.  Nous les
considérons auto-organisés s’ils travaillent en équipe sur la base d’une entente mutuelle
et sans directives venant de l’extérieur.
Les gens s’auto-organisent tout le temps : les associés en affaires créent des partenariats,
les enfants s’inventent des jeux, les étudiants complotent pour organiser des coups
pendables à leurs collègues, certains employés, selon qu’ils apprécient ou pas leur patron,
prennent l’initiative de résoudre leurs problèmes en son absence ou encore organisent de
subtiles stratégies pour résister à ses politiques.

Lire la suite...  

groupe_silence.jpgCe texte est issu d’une lettre écrite par une des personnes ayant vécu le processus de démocratie directe décrit ci-après. Cette lettre a ensuite été retravaillée et enrichie en groupe, de façon à refléter le mieux possible les visions différentes des événements vécus. Les commentaires de l’auteure de cette lettre originelle sont inscrits en italique pour situer son implication particulière.

Vous pouvez le consulter ici:http://refractions.plusloin.org/spip.php?article299

 




 
Powered by Tags for Joomla